pourquoi lombricomposter ?

 

Le lombricompostage permet de transformer ses déchets de cuisine (épluchures de légumes ou de fruits), en les valorisant en compost grâce à l'action des vers. On reproduit ainsi le cycle naturel.

C'est ainsi pratiquement 100 kg de déchets par personne et par an dont on peut éviter le ramassage et la mise en incinérateur.

On utilise pour ceci un lombricomposteur (également appelé vermicomposteur ou vermicompostière), qui est en général constitué de bacs superposés dans lesquels se trouvent les vers. C'est un système peu encombrant, bien adapté aux personnes qui habitent en ville ou qui n'ont pas de jardin.

Il trouve sa place à la cave, au garage, ou même dans la cuisine. L'idéal étant un endroit calme à une température entre 10 et 25°.

Il peut également être installé à l'extérieur, mais à l'abris du plein soleil et du gel (sous 10° l'activité des vers est fortement ralentie).

Pour les personnes ayant les vers en aversion, il est à noter qu'en utilisation courante les vers sont très peu visibles, et qu'ils ne peuvent pas sortir de l'appareil.

Ce procédé est plus rapide que le compostage traditionnel, ne dégage pas d'odeurs, grâce aux enzymes sécrétés par les vers, et permet de récolter de l'engrais liquide et de l'engrais solide (lombricompost). Lors de ces opérations le volume des déchets est réduit de 80 %.

On peut apporter tous les déchets d'origine végétale. Ces déchets étant à dominante azote, il faudra, tout comme avec un compostage classique, équilibrer en apportant des éléments carbones. Pour cela on apporte du papier ou du carton en petits morceaux, marc de café, sachets d'infusion..., à raison de 30% environ des déchets verts.

Le démarrage se fait avec une souche de vers de 250 g mini, qui vont se reproduire assez rapidement. Il faut toutefois compter 3 à 4 mois pour voir la population bien augmenter. Pendant cette période la gestion du lombricomposteur est plus délicate, il faut prendre soin notamment de ne pas surcharger en faisant des apports trop importants.

On ne risque pas de surpopulation car la population de vers se stabilise en fonction de la quantité de déchets à traiter.

Pendant les vacances, le lombricomposteur peut rester sans problème 4 ou 5 semaines sans apports.

Il faut savoir également que ce procédé nécessite peu de travail d'entretien, de l'ordre de 15 à 20 minutes par semaine (se résumant à vider le bac à jus et inspecter les différents niveaux pour voir si tout se passe bien)..