Résoudre les problèmes

Les mouchettes

Elles sont attirées par les matières riches en sucres (fruits, féculents,...). Afin d’éviter leur prolifération, couvrez les matières apportées soit par un peu de substrat (matière en décomposition mélangée à du compost), un tissu en coton, quelques feuilles de journal, un carton ou des matières structurantes (petits copeaux de bois, comme de la litière pour cobaye).

Il faut éviter de laisser les épluchures ou fruits abîmés accessibles aux mouches car elles vont pondre dessus et les oeufs vont se développer dans le lombricomposteur.

L'utilisation d'un bio seau ou d'une boîte fermée est conseillée.

Mais il est impossible d’éviter toute présence de mouchettes car on retrouve naturellement leurs oeufs sur les épluchures de fruits et de légumes qui sont mis dans le lombricomposteur.

En cas d’invasion, mettre un peu de carton pour assécher, recouvrez avec une couche de marc de café ou de terreau, une feuille de papier journal et cessez d’alimenter pendant 2-3 semaines.

Pour en savoir plus : les Drosophiles

 

Les mauvaises odeurs

Un lombricomposteur qui fonctionne bien ne sent pas mauvais. Si c’est le cas, c’est qu’elle n’est pas assez aérée et que le substrat est trop humide. La fermentation se déroule alors en l’absence d’air, ce qui entraîne des mauvaises odeurs.

La cause peut être la suralimentation du lombricomposteur, le compactage du substrat ou l’obturation des trous prévus pour l’écoulement du percolat. Dans ce cas, il faut aérer le substrat en rajoutant des matières structurantes, arrêter d’alimenter un certain temps le lombricomposteur et contrôler s’il y a encore assez de vers.

   - Odeur de putréfaction

        Il y a trop de nourriture ou les vers ne sont pas assez nombreux.

        Diminuer l'apport de nourriture et laisser le temps aux vers de se multiplier.

   - Odeur d'ammoniac

   Il y a trop de matières riches en azote (matières vertes et fraîches).

   Équilibrer en ajoutant des matières sèches (papier, carton...)

   - Odeur de souffre

        La litière est gorgée d'eau et manque d'aération.

        Ajouter du papier ou carton sec en petits morceaux et le mélanger à la litière.

        Laisser le couvercle entrouvert et arrêter les apports de déchets pendant quelques jours.

 

Les moisissures

Au même titre que les bactéries, les moisissures sont les micro-organismes principaux qui pré-digèrent les déchets. Surtout lors de la mise en route, on peut en voir apparaître, généralement sous forme de filaments blancs. Elles ne gênent pas le bon fonctionnement du lombricomposteur et disparaissent après quelques jours. Leur apparition est souvent la conséquence d’une suralimentation au démarrage du lombricomposteur.

 

Les vers blancs

S'ils sont en quantité relativement importante, assez gros et vivaces, il s'agit certainement de larves de mouche soldat. Le plus simple est de les enlever au fur et à mesure, sachant qu'une seule ponte de mouche peut donner plusieurs centaines de larves.

Cliquez pour en savoir plus sur la mouche soldat.

 

S'ils sont tout petits, fins, et que vous les voyez plutôt ramper sur les bords des bacs, il doit s'agir de larves de Drosophiles.

 

Quand à ceux qui sont identiques à ceux utilisés pour la pèche, il s'agit d'asticots de mouches bleues ou autres, attirées en principe par des déchets d'origine animale (viande, poisson, produits laitiers).

Un brassage régulier de la litière vous empêchera leur développement.

 

Les vers sortent du lombricomposteur

Il est courant de voir quelques vers le long des parois intérieures ou sous le couvercle du lombricomposteur.

Mais si vous avez affaire à des migrations massives, cela signifie qu’il y a un problème. Les raisons peuvent être multiples et sont liées au milieu.

trop sec : humidifiez le substrat à l’aide d’un vaporisateur.

trop humide : ajoutez de la matière sèche et mélangez bien. Arrêtez d’alimenter le lombricomposteur pendant quelque temps.

pas assez aéré : aérez à l’aide d’une griffe de jardin. S’il s’agit d’un problème de structure ou d’humidité, ajouter de la matière sèche. Arrêter de nourrir jusqu’à la normalisation des conditions.

trop acide : pour neutraliser l’acidité, ajoutez régulièrement des coquilles d'oeufs broyées très finement.

fermentation : aérer la litière avec une griffe et laissez le couvercle ouvert quelques temps.

trop chaud : mettez le lombricomposteur à l'ombre