Utilisation

Utilisation par la suite

Il suffit simplement d'apporter vos déchets et régulièrement de la matière carbonée. La façon la plus pratique consiste à recouvrir chaque apport de déchets d'une feuille de papier journal.

Ceci contribue à l'apport de matière carbonée tout en protégeant les matières déposées d'éventuelles attaques de moucherons.

Un apport complémentaire pourra être apporté par des morceaux de carton, boîtes à oeufs et mandrins provenant de rouleaux de papiers WC ou d'essuie tout.

Les coquilles d'oeufs seront broyées finement et permettront d'équilibrer le PH.

Un apport d'un verre de sable fin peut être fait par niveau, il permet aux vers de disposer des grains de silice nécessaires au fonctionnement de leur gésier, matière pas toujours disponible en quantité suffisante dans les déchets ménagers.

Une fois toutes les 2 semaines environ, une "visite" du lombricomposteur peut être réalisée. Elle consistera à enlever le couvercle, le poser au sol, puis dégager tous les niveaux de travail pour accéder au bac à jus ou au bac de décantation.

Celui ci sera vidé des vers qui ont tendance à s'y accumuler. Il suffira de les ajouter dans un des autres plateaux, puis de remettre le tout en place.

Il faut noter également que la présence de vers dans le bac de décantation sera moins fréquente quand les niveaux inférieurs seront bien compostés.

On peut remuer légèrement à la fourchette chaque plateau de travail. Cette opération permet d'aérer la litière, et en même temps de vérifier si tout se passe bien et qu'il n'y a pas de matières compactées dans un endroit. On profite également de cette occasion pour voir si les vers sont bien vifs, et qu'il y a présence de jeunes et de cocons, en général dans les bacs inférieurs.

Mais ceci n'est pas indispensable, on peut dire qu'il y a ceux "qui remuent et qui brassent", et ceux qui laissent faire...

.